Projet d'établissement

 

                 Le Décret du 24 juillet 1997 de la Communauté française définissant les Missions prioritaires de l’Enseignement, assigne à l’école les objectifs suivants :

 

  • Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves ;

  • Amener tous les élèves à s’approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle ;

  • Préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures ;

  • Assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale.

 

                Le Décret stipule en outre que l’enseignement est structuré en cycles qui constituent un continuum pédagogique au sein duquel chaque élève peut progresser à son rythme.

 

                Il importe, dans ce contexte nouveau de maintenir la qualité de l’enseignement.

 

                L’école de Messidor est une école publique, relevant de l’enseignement communal officiel subventionné, ouverte à tous. Elle est située 161 avenue de Messidor à 1180 Bruxelles.
               

Son but est de transmettre aux enfants qui lui sont confiés les bases intellectuelles fondamentales, solides, rigoureuses, précises et stables autour desquelles viendront s’articuler tous les enseignements futurs quels qu’ils soient.

 

                L’école de Messidor se chargera d’enseigner, c’est-à-dire de transmettre à la génération future un ensemble de connaissances et de valeurs morales indispensables à la « construction » de citoyens responsables.

 

                L’école de Messidor sera également amenée, en collaboration avec les familles, à éduquer.

 

Elle assurera à tous les enfants le développement de toutes leurs capacités qu'elles soient physiques, intellectuelles et morales.

 

La pédagogie  de l’école de Messidor se veut construite sur le sens, c’est-à-dire :

  • centrée sur l’apprentissage : l’élève recevra un enseignement mais prendra également une place active dans son propre apprentissage. L’école et les enseignants seront attentifs à favoriser l’autonomie des élèves. Ceux-ci se mettront en recherche, seront poussés à prendre des initiatives et des responsabilités. Les élèves s’appuieront sur «  ce qu’ils savent déjà », se confronteront avec les autres et seront amenés à s’auto évaluer.

Elle se veut également construite sur la coopération et le partage, c’est-à-dire :

  • fondée sur des comportements de travail collectif et individuel qui favorisent la solidarité, la prise de responsabilités, la communication et l’autonomie.

  • appuyée par des pratiques démocratiques réelles ( dont le conseil des élèves ) dans le respect de règles de vie claires, conçues le plus souvent ensemble, cohérentes, connues de tous et partagées, dans le respect absolu de la personne d’autrui et en totale réciprocité.

Elle se veut également respectueuse des différences, c’est-à-dire :

  • elle reconnaîtra l’hétérogénéité des groupes et la singularité de chaque élève en lui permettant de se réaliser dans le développement des compétences qui sont les siennes ( différenciation, soutien des élèves en difficulté, acceptation des rythmes différents dans l’évolution de chacun )

  • elle variera les situations d’apprentissage : collectives, individualisées, interactives.

 

Les moyens de cette pédagogie sont ceux que met en place une équipe éducative dynamique, motivée, en recherche constante, consciente de sa propre hétérogénéité et soucieuse d’utiliser les qualités de chacun de ses membres et prête à rompre la rigidité de la classe, de l’emploi du temps, de l’espace et des programmes.

  • Les enseignants et la Direction se poseront en personnes ressources qui susciteront des projets, qui créeront un environnement porteur de défis, qui organiseront des situations d’apprentissage et qui favoriseront la structuration des savoirs.

  • Ils favoriseront grandement la créativité,

  • Ils construiront leur cohésion en menant un travail d’équipe ( concertations, cotitulariat, … )

  • Ils décloisonneront les matières par une approche interdisciplinaire,

  • Ils pratiqueront l’évaluation formative pour réguler les apprentissages,

  • Ils pratiqueront l’évaluation sommative pour garantir la qualité des résultats de leur enseignement,

  • Ils renforceront leur professionnalisme notamment par des projets de formation continuée.

 

 

                Cependant, l’équipe éducative estime qu’aucun enseignement de qualité ne sera possible sans un minimum de valeurs morales rigoureuses portées par la structure familiale : respect de l’Institution Scolaire, écoute, savoir-vivre, tolérance, politesse, sens de l’effort et du travail bien fait, capacité à dialoguer, refus catégorique de toute violence qu'elle soit verbale ou physique.

C’est en étroite collaboration avec vous, Parents, que nous souhaitons que votre enfant puisse au sein de notre école développer sa personnalité, accéder à l’autonomie et à l’exercice responsable de la liberté. Qu’il devienne un acteur de vie sociale, soucieux de Justice et de Paix. Les bases que nous lui donnerons l’aideront à construire plus tard sa propre formation et à identifier progressivement son profil personnel de vie.

Aucun comportement violent, quel qu'il soit, ne sera toléré dans notre établissement.

 

Chaque enfant comprendra également qu’il est responsable de son éducation.

 

Nous vous demandons par ailleurs de consulter le Règlement des Etudes entériné par le Collège Communal en août 2012.

 

Les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. L’équipe éducative a pleinement conscience de sa responsabilité.

 

                En tant qu’école publique, l’école de Messidor entend défendre sa neutralité. Elle interdit donc, de la manière la plus formelle, dans l’enceinte de son bâtiment, le port visible de tout insigne religieux quel qu’il soit tant par les enfants que par les membres du corps professoral ou autre, attachés à l’école.

 

 

                Le présent projet d’établissement définit donc les actions concrètes que l’école de Messidor entend mettre en œuvre pour réaliser les projets éducatif et pédagogique de la Commune d’Uccle.  Il prend en compte les caractéristiques tant culturelles que sociales des élèves mais dans le but ambitieux d’apporter à tous  les connaissances et les aptitudes induites par le programme des études de l’enseignement  communal ucclois.

 

                Il énumère successivement les attitudes éducatives et pédagogiques par lesquelles l’école aidera l’enfant à se former sur les plans intellectuel, culturel, physique, social, affectif, moral, environnemental et écologique.

_____________________________________________________________________________________________________________

 

 

1. L’école aidera l’enfant à se former  sur le plan intellectuel.

 

Etre instruit, compétent et curieux, organiser son travail avec ordre et méthode, savoir raisonner rigoureusement et scientifiquement, créer et inventer, sont des dispositions intellectuelles indispensables à développer dès l’entrée à l’école maternelle.

 

L’école de Messidor est par ailleurs particulièrement attentive à l’harmonisation du passage entre la section maternelle et primaire.

Un parrainage mettant en œuvre diverses activités communes a été installé :

  • Les élèves de 5èmes  primaires participeront à diverses activités avec leur filleul de  3ème maternelle ( heure du conte, … ) et ce, tout au long de l’année – le parrainage se poursuivra l’année suivante et les parrains entrant en 6ème année primaire accompagneront leur filleul en 1ère année primaire.

  • Ce sont également les élèves du degré supérieur qui enseignent aux enfants de l’école maternelle les bases du recyclage des déchets générés dans l’école.

  • Les élèves de 3èmes maternelles rencontrent leur future enseignante de 1ère primaire lors de nombreuses activités dans le courant des mois de mai et juin.

De plus, à partir de ce 1er septembre 2017, les deux classes de 3ème maternelle qui passent en 1ère primaire, ont été réparties en 3 classes de P1.

Les groupes/classe sont ainsi beaucoup plus restreints.
Notre but est d'harmoniser le passage M3 - P1, de permettre à ces enfants d'aborder de manière beaucoup plus sereine l'enseignement primaire.

Moins d'élèves par classe signifie :

- beaucoup plus d'attention de la part de l'enseignant pour chaque enfant,

- des travaux de groupes dans un climat de travail efficace,

- une période de psychomotricité /semaine en plus de la gymnastique et de la natation,

- des ateliers de manipulations, de psychomotricité fine, de langage et de jeux une après-midi par semaine.

 

L’école veillera à ce que les matières enseignées soient comprises et retenues, restituées, exploitées et étendues. Elle exigera des élèves un travail constant et les incitera à toujours donner le meilleur d’eux-mêmes. Des évaluations formatives ( travail journalier ) auront lieu tout au long de l’année scolaire, des évaluations sommatives une fois par an ( juin – P1 à P6 ).

 

  • Les évaluations formatives/diagnostiques régulières permettent de voir « où en est chacun », de juger du degré d’acquisition d’une matière ou d’une compétence afin de réajuster ou remédier aux difficultés. Ce type d’évaluation peut être quotidien.

  • Les évaluations sommatives permettent de quantifier l’acquisition d’une matière lorsque l’enseignant estime qu’elle est acquise par une grande partie du groupe-classe. Ceci concerne nos évaluations de juin et les bilans de matières réguliers.

  • Les évaluations sont qualifiées de certificatives en P2 et P6 ( fins de cycles ).

  • Des évaluations imposées par la FWB en P3 et P5  seront pratiquées en début d'année.

       Celles-ci porteront sur les mathématiques, le français ou les sciences et l'histoire.

       Non certificatives, elles serviront d'indicateurs aux enseignants.

Les bulletins à l’école primaire présentent de manière chiffrée les résultats obtenus lors des évaluations et bilans très réguliers.

Ils sont conçus dans le but de «  rebondir » au plus vite du côté des enseignants mais aussi des parents et des enfants sur tel ou tel point précis qui poserait éventuellement problème.

 

L’école de Messidor est très attachée à la rigueur des apprentissages :

  • un Programme des Etudes précis, édicté par la Commune d’Uccle et reconnu par la Fédération Wallonie Bruxelles, est suivi par les enseignants de même que les programmes édictés par le Conseil de l'Enseignement des Communes et Provinces ( voir sur le présent site : présentation/projets/dans nos cl. mat et prim ).

  • l’école de Messidor apprendra à synthétiser

  • à chercher

  • à étudier

  • à permettre à l’enfant d’établir des rapports entre ses différents apprentissages

  • à s’auto-évaluer

  • à organiser son travail

 

Un compte-rendu bisannuel présentera l’évolution générale de l’enfant en 3ème maternelle.

 

Le maintien en 3ème maternelle n’est plus pratiqué à l’école de Messidor.

Des circonstances exceptionnelles cependant pourraient amener un enfant à recommencer une 3ème maternelle.
La proposition de maintien ne se fera qu’en concertation étroite avec les parents, le Centre Psycho Médico Social dont dépend l’école et la Direction, ces trois acteurs devant émettre un avis avant de transmettre le dossier au service compétent de la Ministre de l’Education et de l’Enseignement qui prend la décision.

 

En fin de 6ème primaire, les enfants passeront les épreuves organisées et imposées par la Fédération Wallonie Bruxelles leur permettant d’obtenir leur Certificat d’Etudes de Base

( C E B ).

 

L’apprentissage de la tenue ordonnée d’un journal de classe s’impose ; les enfants y seront initiés dès leur entrée à l’école. Ce document permet également de soutenir un travail régulier.

De même en ce qui concerne « la farde d’avis » qui devra toujours être présente dans le cartable de l’enfant. Cet outil de communication indispensable devra être contrôlé par les parents chaque jour.
Il est à noter que beaucoup d’avis ne vous seront plus distribués en format papier mais seront à consulter sur le site de l’école www.ecoledemessidor.net : avis importants.

 

Des leçons et des devoirs quotidiens seront demandés en quantité progressive dès la 1ère année primaire ; ils seront adaptés au niveau d’enseignement et respectueux des moments de détente aménagés dans le calendrier de l’année scolaire.Les élèves apprendront progressivement à organiser leur agenda scolaire à plus long terme, à respecter les délais et les échéances, à présenter leurs travaux avec soin.

Ces tâches à domicile sont également des indicateurs pour les enseignants : l’enfant apprend à réaliser seul une tâche, un exercice, en utilisant ses acquis de matières.

Ce travail permet également un ancrage encore plus profond des apprentissages. Il a aussi le but de susciter l’enthousiasme parental face aux avancées de l’enfant.

 

L’école stimulera l’autonomie et la créativité des élèves, par exemple en leur proposant des travaux de recherche, en leur apprenant à utiliser un centre de documentation et à consulter des ouvrages de référence. Le centre informatique sera également utilisé pour des travaux de recherche.

 

Notre projet de soutien aux élèves en difficulté :

 

  • Suivant les situations, plusieurs démarches visent à soutenir les élèves en difficulté :

    • Différenciation faite par le titulaire dans le cadre des activités d’apprentissage,

    • Prise en charge individuelle ou en groupe réduit par le Maître d’Adaptation,

    • Utilisation d’outils informatisés,

    • Concertations nombreuses entre les enseignants, la Direction, l’assistante sociale et la psychologue du Centre PMS dont dépend l’école.

  • L’organisation de l’horaire permet à la Direction de libérer les enseignants de la 3ème à la 6ème année prim. de leur classe lors des leçons de Néerlandais ( données par des enseignants néerlandophones ). Les enseignants deviennent alors « maîtres d’adaptation » et peuvent se rendre dans les autres classes à la demande. ( 24 périodes par semaine ! )

 

 

2. L’école aidera l’enfant à se former sur le plan culturel.

 

D’une manière générale, l’école apprendra aux élèves à aimer la beauté en leur donnant le goût du travail bien fait, en exigeant des cahiers bien tenus, propres et clairs, bien illustrés, en les invitant à participer à la décoration et la personnalisation de leur classe.

 

Elle les initiera aux arts et aux sciences en leur faisant visiter des expositions et en les faisant participer à des spectacles.

 

  • Visites d’expositions et de musées intégrées dans les cours,

  • Spectacles – cinéma/théâtre/opéra – intégrés dans un projet de cours et accompagnés d’acteurs de la vie culturelle ou liés à des programmes spécifiques d’initiation,

  • Visites scientifiques,

  • Voyages culturels courts pendant l’année,

  • Ateliers d’arts plastiques pendant les heures de cours,

  • Projet opéra en partenariat avec le Théâtre Royal de la Monnaie,

 

L’école de Messidor est bien consciente de l’importance que peut parfois atteindre le coût d’une excursion. Le déplacement des enfants en car sécurisé et l’encadrement supplémentaire nécessaire en sont souvent la raison.

L’école invitera donc dans ses bâtiments lorsque cela sera possible, des chanteurs, des artistes peintres, des troupes de théâtre, … afin d’éviter des frais de transport.

 

Ces activités auront lieu en regard du Décret Gratuité ( 2019 ) et des montants plafonnés par celui-ci.

La lecture sera abondamment encouragée : une bibliothèque unique pour une école fondamentale est mise à disposition des élèves. Celle-ci contient plus de 5000 livres

( romans et livres de références ) pour enfants de même que de nombreuses séries.

 

Le projet lecture-plaisir mis en place depuis plusieurs années fonctionne « à plein régime ».

 

- lecture du conte de la classe d’accueil à la 2ème année primaire,

- système d’emprunt de livres par les enfants de l’école primaire et de l'école maternelle,

- participation à divers concours littéraires et d’écriture,

- auteurs belges invités chaque année à l’école ( Jeanne Ashbé, …. )

- l'expression écrite sera également largement développée et encouragée ( concours de rédaction, rédaction du Journal Messidor TV, concours d'écriture, ... )

 

3. L’école aidera l’enfant à se former sur le plan physique.

 

L’école organisera les cours d’éducation physique et de natation dans les limites du subventionnement des activités par la Communauté française et des moyens supplémentaires mis à sa disposition par la Commune d’Uccle.

Il est à relever ici le fait que l’école et la Commune d’Uccle ont énormément investi dans la restauration de la salle de gymnastique et de psychomotricité.

 

L’école pourrait participer par exemple chaque année :

  • aux journées sportives organisées au Centre Mounier,

  • aux journées sportives organisées à l’ULB ( janvier ),

  • à toute activité sportive ponctuelle qu’elle pourrait organiser que ce soit dans ou hors ses bâtiments.

 

Des ateliers sportifs ( facultatifs – payants ) seront proposés aux enfants sur l’heure du midi ou après les cours et assurés par le Maître d’Education Physique ou les psychomotriciens.

 

Une après-midi sur la semaine sera consacrée à la psychomotricité et à la pratique sportive en 1ère et 2ème primaires.

Les élèves de P1 bénéficieront d'une période de psychomotricité fine 1x/semaine en plus de la gymnastique, de la natation et de l'après-midi sportive. 

 

La psychomotricité dispensée à l’école de Messidor ( école maternelle ) est l’axe fondamental autour duquel s’articuleront tous les premiers apprentissages.

Deux psychomotriciens sont présents à l’école ( voir projet détaillé sur le présent site ).

 

En collaboration avec les parents, l’école initiera les élèves à une hygiène de vie, par exemple en insistant sur la correction du comportement et de la tenue vestimentaire, sur la diététique des collations et des repas.

A ce titre, les collations du matin à l’école maternelle ont été remplacées par le potage du jour préparé par le cuisinier de l’école. Ce projet a dû être abandonné à l'école primaire        ( Décret Gratuité ).

Les collations prises à 16h par les enfants fréquentant la garderie de l'école maternelle/primaire sont préparées par chaque parent pour son enfant. Elles devraient compter des fruits et légumes comme base essentielle ( voir rubrique Santé à l'Ecole ).

A l’école primaire, les enseignants insisteront sur la qualité nutritive des éventuelles collations supplémentaires prises par les élèves à 10h.

Une collation jugée inappropriée sera confisquée et remise aux parents.

 

Les repas de midi sont préparés dans le bâtiment par un chef-coq expérimenté.

Les produits nous sont livrés par une firme qui nous garantit des aliments portant le label BIO ( fruits et légumes - occasionnellement la viande ).

L’école remet à l’honneur la consommation de légumes, de poisson, de céréales et de fruits.

Les fritures seront désormais occasionnelles, les sauces et liants sont supprimés.

L’école veillera à la qualité et à la diversité des menus proposés et en partenariat avec des diététiciens, présentera de manière régulière aux enfants des classes maternelles et primaires des animations sur la santé ( animations organisées par la firme TCO, fournisseur des produits. )

 

L’école de Messidor incitera les enfants à s’épanouir dans les loisirs actifs en organisant des excursions et des classes de dépaysement, en leur proposant des activités parascolaires.

Les classes de mer auront toujours lieu en 3ème maternelle.

Les classes de dépaysement seront organisées en 2ème, 4ème et 6ème primaires ( classes de neige ).

Les prix de ces activités sont annoncés aux parents en début d’année ( voir site : Présentation ).

Ces voyages sont soumis aux règles également imposées par le Décret Gratuité ( 2019 ). Ils seront désormais organisés dans la mesure de nos possibilités.

 

L’école apprendra aux enfants à être habiles au moyen de cours de travaux manuels variés.

Des ateliers créatifs seront également proposés aux enfants sur l’heure du midi et certains jours après les cours.

 

4. L’école aidera l’enfant à se former  sur le plan social.

 

L’école aidera les élèves à prendre conscience de leur rôle de citoyen, à participer à la vie de groupe et à y prendre des responsabilités, à être attentifs à ce qui se passe dans le monde.

 

Elle leur apprendra à travailler en équipe, à œuvrer solidairement à l’accomplissement d’une tâche, à être responsables de tâches vis-à-vis du groupe.

Des cercles de parole ont lieu dans les classes et ont pour but de solutionner tout problème inhérent au groupe.

Des délégués de classe sont élus tous les ans par leurs pairs et représentent le groupe-classe au Conseil des Elèves qui rencontre la Direction tous les mois. 

Dans le même esprit et dans le but de toujours "mieux vivre ensemble", un projet de restructuration de la cour primaire a été mis en place. 

Petite précision : les ballons en cuir sont interdits dans les cours de récréation.

 

L'école initiera les élèves au fonctionnement de la démocratie et aux institutions du pays, de l’Europe et du monde. La visite du Parlement Bruxellois se fera en 6ème année. L’école participera également aux actions telles que « Avocat dans l’école », visite du Palais de Justice, …

 

Elle les aidera aussi à comprendre et à commenter les événements médiatisés et ce, dès la 1ère primaire.

A ce tire, les élèves de P5 et P6 seront abonnés au « Journal des Enfants »,  ce mensuel (JDE) est un outil de lecture idéal pour aider les enfants de 8 à 12 ans à mieux comprendre le monde qui les entoure. Il explique les principaux événements d’actualité dans un langage simple, grâce à des articles courts et précis, des dossiers spéciaux, des cartes et des infographies.

Ce journal sera exploité avec vos enfants et permettra notamment de développer des matières telles que la lecture, l’écriture, l’expression orale, l’analyse de textes, la géographie, l’histoire, l’actualité... Cet outil permettra également de développer chez les enfants un esprit critique face au flot continuel d’informations qui peut parfois susciter chez eux des inquiétudes.

L'école est également abonnée à la revue 1 jour 1 actu.

 

L’école de Messidor a mené pendant des années, un projet intergénérationnel appelé «  Home sweet mômes ».

Une fois par semaine, les élèves de 4ème primaire ont rencontré les personnes âgées du home Messidor. De par les nombreuses activités qui ont été proposées aux enfants et aux résidents, des liens très étroits se sont tissés entre eux. Un projet était construit tout au long de l’année et présenté à la remise des prix en fin d’année.

Les subsides accordés à ce projet ont été supprimés. L'école de Messidor est toujours en recherche d'un partenariat pour reconduire ce projet.

 

L’équipe éducative a décidé de désormais « mixer » les groupes-classes à la fin du cycle inférieur ( P2 ) et à la fin du cycle moyen ( P4 ).

Plusieurs raisons ont guidé notre choix :

  • Les enfants des deux 2èmes et des deux 4èmes partent en classes vertes et ont déjà eu l’occasion d’apprendre à vivre ensemble.

  • Les enfants élargiront ainsi leurs relations et développeront leur capacité à aller vers l’autre.

  • Le mélange de classes s’est déjà effectué à quelques occasions et les bénéfices constatés sont indiscutables.

  • Les enfants, de par l’organisation du cotitulariat au degré supérieur, seront amenés à se fréquenter ( activités et cours en commun ) et en tout état de cause, partiront en classe de neige ensemble en 6ème année.

 

5. L’école aidera l’enfant à se former sur les plans affectif et moral.

 

L’école aidera les élèves à se créer un art de vivre.

 

Elle leur apprendra à être authentiques, persévérants et autonomes, à savoir exercer leur esprit critique dans le respect absolu de la personne d’autrui.

 

En étant exigeante quant au soin, à l’écriture et à la qualité des travaux fournis, elle leur fera trouver du plaisir dans le travail bien fait, encouragera les efforts et provoquera les initiatives.

 

Dans le «  métier » d’étudiant et dans l’acte d’apprentissage, l’élève reçoit l’aide de ses enseignants mais le travail et l’effort individuels sont indispensables et nécessaires au progrès personnel.

 

L’école incitera les élèves à être solidaires, généreux et gais. Elle encouragera l’entraide sous toutes ses formes, bannira toute violence, exigera la politesse ; elle apprendra aux élèves à manier l’humour et à accepter l’humour des autres. Chaque élève a une responsabilité importante dans la qualité du travail que le groupe produit.
L’élève comprendra qu’il faut se placer dans les conditions les plus favorables à une atmosphère sereine.

 

L’école apprendra aux élèves à contrôler leur agressivité, à aimer les hommes, les animaux et la nature.

Elle leur montrera que tout conflit peut être réglé de manière pacifique.

Des «  Règles de Vie » seront établies par les enfants en début d’année et affichées dans leur classe et les lieux qu'ils fréquentent collectivement ( sanitaires, ... ).

L'équipe éducative veillera  tout particulièrement à ce qu'elles soient intégrées et respectées.

6. L’école aidera l’enfant à se former sur le plan environnemental et écologique.

 

Elle leur fera respecter l’environnement, notamment en les responsabilisant pour le maintien de la propreté dans l’école, pour les soins à apporter aux animaux et aux plantes dans les classes.

 

De manière quotidienne, l’enfant sera amené à respecter la nature en pratiquant le recyclage des déchets au sein de chaque classe et dans les cours de récréation.

 

Des projets permettront aux enfants d’être sensibilisés aux réductions d’émissions de C0² : défi énergie, action croque ta pomme, action gros pull, récup’attitude, stop aluminium, …

Les degrés moyen et supérieur de l’école primaire se rendront par ailleurs à pieds à la piscine Longchamp, le trajet étant très court et les cars bien trop polluants.

Les divers entretiens de la mare pédagogique ( cour primaire ) et des plantations ( cours mat. et prim. + façade de l’école ) seront assurés par les enfants.

 

Dans le même esprit, beaucoup d’avis ne vous seront plus distribués mais devront être consultés sur le site de l’école www.ecoledemessidor.net : avis importants.

 L’école de Messidor aidera l’enfant à rencontrer les objectifs définis par le Décret sur les Missions de l’Enseignement, par les projets éducatif et pédagogique de la Commune d’Uccle et par le présent projet d’établissement.

 Dans les limites du subventionnement des activités par les instances ministérielles et des moyens supplémentaires mis à sa disposition par les autorités communales uccloises ; l’école promouvra la scolarité des élèves par des leçons de travaux dirigés ( études dirigées par les enseignants à partir de la 2ème primaire de 15h30 à 16h10 ), des classes d’adaptation, des cours d’adaptation à la langue de l’enseignement et des cours de logopédie à l’école maternelle et en 1ère primaire.

L'école de Messidor ouvre par ailleurs ses portes à tout logopède ou thérapeute quel qu'il soit et qui est disposé à travailler de concert avec l'équipe éducative.

 Elle leur apportera une guidance pédagogique, médicale et sociale (CPMS, Centre PSE).

  • Le Centre Psycho Médico Social dont dépend l’école est le Centre PMS de la Commune d’Uccle sis 683 chee de St Job à 1180 Bruxelles.

Une assistante sociale et une psychologue sont attachées à l’école. Ces personnes travaillent en étroite collaboration avec la Direction et les enseignants.

Le rôle de cette équipe est d’être avant tout à l’écoute des préoccupations concernant les enfants et de tout mettre en œuvre pour offrir à chaque élève les meilleures chances de développer harmonieusement sa personnalité et sa scolarité.

Le Centre PMS a un rôle de diagnostic, de conseil et d’orientation et non de décision.

 

  • Le Centre de Promotion de la Santé à l’Ecole travaille également avec l’école. Vos enfants sont soumis à des visites médicales pendant leur scolarité et ce, conformément à la Loi.

 

L'école de Messidor accordera une attention et un encadrement privilégiés à l’intégration des élèves issus de l’enseignement spécial et ce, dans la mesure de ses possibilités.

 

 Elle favorisera la transition entre l’enseignement fondamental et l’enseignement secondaire par la solidité de la formation qu’elle dispense et par son adéquation aux exigences initiales de l’école secondaire.

Les élèves de 6ème primaire visiteront une athénée communale ( Uccle I ou Uccle II ) après les vacances de Pâques. Ils visiteront les bâtiments et assisteront à des leçons.

 

7. Organisation pratique

 

Ecole maternelle

 

L'entrée en maternelle marque aussi l'entrée dans un grand groupe ( même si l'enfant était en crèche ), le groupe classe, au sein duquel les limites familiales sont bien entendu exportées, mais où d'autres limites liées à la vie en société prennent corps de façon progressive, tout au long du premier cycle scolaire.

Pour que l'enfant se sente à l'aise, respecte l'enseignant et les adultes de l'école, ainsi que ses camarades, il faut bien entendu qu'il ait bénéficié de limites familiales de base.

Il faut que ses parents lui expliquent leur transposition dans le monde scolaire et, qu'encouragé par ceux-ci, il s'ouvre à la découverte de l'autre, de ses différences, comme autant de richesses lui permettant de trouver peu à peu sa façon à lui d'être au monde.

Ainsi, il peut reconnaitre l'enseignant comme une nouvelle figure identificatoire, à laquelle les parents délèguent leur autorité et donnent leur confiance.

Après des ajustements de quelques semaines au plus, l'enfant prend plaisir à évoluer dans "son" école, avec "sa" maitresse, se fait des copains et commence à découvrir le monde à travers d'autres yeux que ceux de ses parents.

Il est très important de permettre à l'enfant de garder son objet transitionnel ( doudou ) au début du moins car celui-ci facilite la séparation d'avec ses parents.

Pour s'aider, il met parfois aussi en place un compagnon imaginaire, animal ou humain, que seul lui voit. Ce phénomène n'a rien de pathologique et disparait en quelques mois une fois la problématique d'autonomisation bien avancée.

                                                                                                          Catherine Jousselme

                                                                                                          Psychologue

  • Degré inférieur :     -classe d’accueil

                                            -classe de 1ère maternelle

 

  • Degré moyen :        -classe de 2ème maternelle

  • Degré supérieur :    -classe de 3ème maternelle

 

L’enseignant de 2ème maternelle ( sauf cas exceptionnel ) suit ses élèves en 3ème maternelle.

 

* Développement de l’autonomie dans les gestes simples de la vie courante, dans le travail ainsi que dans l’organisation de la classe.

* Socialisation de l’enfant afin qu’il trouve sa place au sein de son groupe.

* Mise en place des premiers rythmes scolaires.

* Structuration des premiers apprentissages

  • par la psychomotricité globale

  • par la psychomotricité fine

  • développement du langage

    • *expression orale ( verbalisation )

    • *structuration du langage ( syntaxe )

    • *élargissement du vocabulaire

    •  *exercices des 5 sens

  • *développement du travail de la mémoire

  • *structuration de l’espace et du temps

  • *découverte de la lecture et de l’écriture

  • *découvertes des premières notions mathématiques

 

Ecole primaire

 

  • Degré inférieur :     - classe de 1ère primaire

                                            - classe de 2ème primaire

 

  • Degré moyen :        - classe de 3ème primaire

                                           - classe de 4ème primaire

 

 

  • Degré supérieur :    - classe de 5ème primaire

                                            - classe de 6ème primaire

 

Le cotitulariat est désormais installé au degré supérieur : un titulaire assure les cours de Français et d’Histoire, un titulaire assure les cours de la Mathématique et des Sciences. Les élèves ont également des professeurs assurant le cours d’éducation physique, le cours de Néerlandais et le cours philosophique.
Cette organisation familiarise déjà l’enfant avec la structure qu’il rencontrera à l’athénée. L’élève apprend très tôt à développer une méthode de travail et à organiser celui-ci de manière efficace.

 

Les cours philosophiques sont proposés dès la 1ère primaire conformément aux dispositions imposées par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Vous trouverez le programme du cours d'Education à la Philosophie et à la Citoyenneté sur le site www.enseignement.be.

A partir de ce 1er septembre 2017, les deux classes de 3ème maternelle qui passent en 1ère primaire, ont été réparties en 3 classes de P1.

Les groupes/classe sont ainsi beaucoup plus restreints.
Notre but est d'harmoniser le passage M3 - P1, de permettre à ces enfants d'aborder de manière beaucoup plus sereine l'enseignement primaire.

Moins d'élèves par classe signifie :

- beaucoup plus d'attention de la part de l'enseignant pour chaque enfant,

- des travaux de groupes dans un climat de travail efficace,

- une période de psychomotricité /semaine en plus de la gymnastique et de la natation,

- des ateliers de manipulations, de psychomotricité fine, de langage et de jeux une après-midi par semaine.

 

* P1/P2

  • Structuration des grands apprentissages de base : lecture, écriture, calcul,

  • Mise en place des mécanismes de la lecture ( méthode synthétique ),

  • Structuration des premiers concepts de la syntaxe française ( grammaire, analyse, conjugaison ),

  • Mise en place des premières références orthographiques,

  • Construction des opérations mathématiques, recherches de données, traitements d’informations,

  • Structuration du monde abstrait des nombres en partant du concret,

  • Structuration de l’espace, du temps et du monde qui nous entoure.

L’apprentissage initial de la lecture reste la priorité dans le premier cycle et particulièrement en P1. Il s’appuie sur les bases solides construites en 3ème maternelle.

Les méthodes utilisées par l’école sont « j’apprends à lire avec Mitsi » des Ed. Gai Savoir, la méthode développée par les enseignants de l’école ainsi que « j’apprends à lire avec Sacha » des Ed. Plantyn.

L’enfant découvrira des types de textes variés en lien avec la vie quotidienne, des phrases, des mots, des lettres. La méthode se veut synthétique ( ≠ globale ).

Le niveau moyen de lecture atteint en fin de 1ère primaire permet une lecture en compréhension de textes variés englobant les sons simples couramment utilisés dans le langage oral de l’enfant.

Les caractères d’écriture proposés à la lecture sont la cursive et le script.

 

L’apprentissage de l’écriture s’effectuera en lien avec la lecture et la production d’écrits. De nombreux exercices de préécriture anticiperont la découverte et l’apprentissage du graphisme des lettres dans l’écriture cursive.

Des exercices de rythme puis de reconnaissance auditive et visuelle permettront d’accéder à la copie de mots, de phrases et de petites histoires. Suivra alors le travail propre à la dictée copie et à la dictée différée.

 

Ce sera par la manipulation d’un matériel riche et diversifié que l’enfant découvrira les nombres de 1 à 100.

Un travail de comptage, de classement, de rangement placera l’enfant en situation permanente d’apprentissage visant à aborder les opérations d’addition, de soustraction et de multiplication. La notion de partage et donc de division est également abordée dès la 1ère année.

Les jeux mathématiques, le traitement de données ( résolution de problèmes ) feront partie intégrante de la méthodologie de l’apprentissage grâce à la diversité de la présentation des exercices proposés.

* P3/P4

  • Degré de transition entre la dépendance des petits et l’autonomie des grands.

  • Les acquisitions faites pendant cette période permettront aux enfants d’aborder le degré supérieur afin de finaliser leurs apprentissages.

  • L’étude du Néerlandais commence en 3ème primaire et est assuré par des Maîtres de Seconde Langue.

* P5/P6

  • Le degré supérieur clôturera le parcours des enfants à l’école fondamentale en synthétisant avec rigueur l’ensemble des acquis requis en fin de 6ème année.

Le programme des études de l’enseignement fondamental peut être consulté sur le présent site et sur le site du Conseil de l'Enseignement des Communes et des Provinces.

De même, les circulaires régissant l’organisation de l’enseignement subventionné peuvent également être consultées sur le site de la Fédération Wallonie Bruxelles.

La circulaire régissant l’obligation scolaire et précisant les modalités à remplir par les parents en cas d’absence des élèves notamment est un document important à consulter.

 

Dans une perspective pédagogique et dans le souci d’une meilleure connaissance mutuelle, les réunions de parents sont organisées selon des modalités diverses quatre fois par an.

La première réunion a toujours lieu dans les premiers jours du mois de septembre. Il s’agit d’une réunion collective au cours de laquelle les enseignants vous explicitent leurs objectifs pour l’année.

Les autres réunions sont individuelles. La dernière réunion de l'année a lieu sur convocation.

A tout moment, la Direction et les enseignants reçoivent les parents qui le souhaitent sur rendez-vous.

 

Dans une perspective de convivialité, les journées de fêtes ( Noël, Fancy-Fair, Messidor en Couleurs, … ) offrent des occasions de rencontres plus ludiques.

                                                                  _____________________

 

Ont été créés :

 

  • * Un comité des Parents dirigé actuellement par Monsieur Ransbotyn , parent d’élèves

 

  • * Un comité des Fêtes dirigé actuellement par Madame Martinez, Institutrice

 

 

Le rôle de chaque comité est explicité aux parents lors de l’inscription et se trouve détaillé sur le site de l’école www.ecoledemessidor.net.

Ces personnes peuvent être contactées par courrier à l’adresse de l’école, 161 avenue de Messidor à 1180 Bruxelles ou via : direction.3138@ens.irisnet.be ou : secretariat.3138@ens.irisnet.be .

 

  • * Le Conseil des Elèves dirigé par la Direction.
    Chaque mois, la Direction rencontre les élèves délégués des classes primaires en réunion.

Les élèves émettent en toute liberté les idées, souhaits, questions ou inquiétudes, exprimés par le groupe-classe.

Ce Conseil se veut participatif et les élèves délégués sont amenés à prendre des décisions en ce qui concerne l’organisation générale de l’école dans le respect des différents textes régissant son fonctionnement.

 

           L’école de Messidor s'engage à mettre tout en oeuvre ( obligation de moyens )        pour garantir la transmission de savoirs rigoureux et d’attitudes qui permettront aux            enfants d’entamer des études secondaires de qualité. 

 

                                                                         _________________